On m’arrache mes tripes… Mes tripes de mamans !

Mes enfants,

Vous savez comme je vous aimes, comme j’ai envie de vous protéger, comme vous êtes ma vie.

Vous êtes deux petits bouts de femme, sortie de moi, là comme ça ! Vous avez ma chair avec vous, j’ai porter vos coeur durant 9 mois.

En ce moment la vie se complique pour nous. Des bleus, des coups, et toute une machine s’emballe !
Elle s’emballe pour une bonne cause, elle à raison de s’emballer. Mais certains mots, certaines choses m’arrache mes tripes, mes tripes de maman.

Vous savez mes enfants, ce sentiment qu’on vous arrache quelque chose, comme si tu n’arrivais plus à respirer. Comme si tu n’avais plus de vie. Que tu n’étais rien ni personne !

J’ai peur, j’angoisse, cette machine qui s’emballe est énorme, écrase tout sur son passage et se moque un peu des sentiments des gens. Cette machine, cette grosse machine, ne s’arrete pas ! Et ne s’arretera pas… On ne décide de plus rien, plus rien est en mon pouvoir.

J’écris ces mots car j’ai mal, et je ne sais plus où le hurler ! Hurler l’innocence depuis le départ ! Hurler que je ne mens pas ! Je suis droite dans mes petites toute petites bottes…

Voilà, mon coeur s’étale là, devant toi ! Puisque l’étaler devant cette machine ne sert à rien ! Mon coeur est à vous, et le sera toujours. L’avenir peut être sombre, on le saura bientôt… Mais on verras… On gerera… Comme on peut… Comme d’habitude.

Je voulais aussi (même si vous ne lirez jamais ça mes petites femmes), que vous sachiez, qu’avec mon objectivité de maman, vous êtes les meilleures, les plus belles, et que vous réussirez ce que vous entreprendrez… Que quoi qu’il arrive, je serais là, toujours près de vous. Mes parents, ils ont été là quand EUX voulaient, moi je serais là quand vous en aurez le besoin. Une porte toujours grande ouverte… Et je les ouvrirez les portes qui nous emmerdes… Ces portes blindées, ou pas… Vous êtes merveilleuse, même si du haut de vos petits âges vous ne le savez pas encore. Je suis épuisée en ce moment de ne pas dormir, mais quand tes terreurs nocturnes t’attaque ma grande femme, je préfère être près de toi que t’entendre pleurer comme un autre doit si bien faire quand tu es là bas… Loin de moi. Tu me le dis, tu es seule…

Voilà mes petites femmes. Vous êtes mes amours, ma vie, ma chair, mon coeur… Sans vous, je perd tous mes sens. Et si les larmes coulent en écrivant ce billet, c’est simplement parce que ce trop plein d’amour doit sortir. Dans une semaine je prendrais l’ampleur de la machine, je saurai. Une semaine c’est long et court. Long pour l’angoisse, court pour préparer au mieux et éviter le pire.

Je ne sais quoi vous dire de plus mes petites femmes. Je crois que les mots Je t’aime, ne sont même plus suffisant pour décrire l’amour que je vous porte.

Mais il n’y a pas d’autres mots. Alors on utiliseras ceux là avec toute la portée immense qu’il y a dans mon coeur et dans les vôtres.

Mes petites femmes, je vous aime d’un amour infini.

 

Azuzephre

 

Publicités

23 réflexions sur “On m’arrache mes tripes… Mes tripes de mamans !

  1. suis tellement triste pour toi … je serais si mal si une telle histoire m’arrivais … je pense très très fort a vous et espère que vous aurez raison de cette effroyable machine … de tout mon coeur ….

  2. ça a du bouger depuis l’écriture du billet, le lire m’a foutue la chaire de poule, les larmes aux yeux, alors j’imagine que l’écrire a du être très très dur ! je te souhaite bcp de courage !!! et j’espère que dans l’histoire ils donneront aussi la parole à ta fille qu’elle puisse exprimer sa solitude qd elle est loin de toi !
    sois forte (facile à dire je le concède !!!!)
    #FDM

  3. C’est une très belle déclaration d’amour que tu pourras faire lire à ta fille quand elle sera plus grande et en age de mieux comprendre tout ce qui se passe. Bon courage pour la suite, en espérant que la situation aille en s’arrangeant.

  4. le coeur d’une maman se brise souvent pour que celui de ses enfants ne s’égratigne pas mais malheureusement, on ne peut pas tout leur épargner!
    courage!
    Tu devrais leur dire ou leur écrire un petit cahier, pour leur dire ces passages pas facile de votre vie à tes filles, plus tard, ados… elles auront peut-être envie de savoir! Et de savoir, que même (et surtout) dans ces moments là, tu aurais déplacé des montagnes pour elles, ça leur fera du bien et elles comprendront que tu seras toujours là encore plus qu’elles ne le croient..
    Je suis passé par des moments pas facile non plus et je ne leur ai rien caché! Plus grands, ils ont posé des questions et le cahier était le bien venu car perfois il est difficile de dire à haute voix ce qu’on aimerait dire et expliquer à ses enfants..
    #FDM

  5. que dire de plus ! c’est très émouvant, seule une maman peut ressentir ce que tu décris au niveau des tripes, j’ai mal pour toi je te souhaite plein de courage

  6. « Vous êtes mes amours, ma vie, ma chair, mon coeur… Sans vous, je perd tous mes sens. »
    C’est BEAU !
    Je pense pareil pour mes deux petits hommes.
    Le cœur d’une maman est rempli d’amour, déborde même. On ferait tellement n’importe quoi pour eux ♥

Tu veux en parler ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :