ADIEU…

[Cet article sera brut de décofrage, sans relecture aucunes, juste comme cela sort de ma tête]

 

 

 

Il y a un an je te retrouvais après des années sans te voir, sans t’entendre, sans savoir ce qu’il se passait dans ta vie. Il y a un an, je te présentais mes enfants. Et aujourd’hui je te dis ADIEU.

Papa, durant un an j’ai découvert quelqu’un de chouette, avec ces défauts, mais de chouettes qualités malgré tout. On ne s’était pas vu depuis plus de 15 ans. La vie, à jouer en notre défaveur. Tu as refait ta vie, pendant que moi enfant puis ado, j’ai tenter de construire la mienne. Une fois adulte, j’ai voulu te retrouver, je l’ai fait j’en suis ravie.

 

Ca aura duré un an. Un an où tu m’as parfois déçu, d’autres fois remplis de bonheur ! Mais c’est ainsi que la vie avance n’est ce pas ?

Et puis est venu le moment où tu m’as déçu la fois de trop. En me laissant de surplus un gout amer dans le coeur.

 

Depuis Samedi dernier j’ai mal. Mal de savoir que tu as choisi ta vie construite à moi, et que tu n’as pas su m’intégrer à ta vie. Du moins, les gens qui sont dans ta vie, femme et enfants, ne m’ont pas laisser un petite place. Il est vrai que j’arrivais avec un conjoint et 3 enfants. Mais même pas une petite place.

Alors après quelques petits jours de reflexion, maintenant j’en suis certaine, je peux le dire. ADIEU. Tu n’es pas mort en vérité, tu es bien vivant, mais tu un vivant malheureux qui ne veut pas se soigner.

 

Alors je préfère penser que tu es mort. C’est terminé, j’ai trop mal de savoir que je ne pourrais pas avoir une vie avec toi à cause D’ELLES. Je t’ai présenté mes enfants, et j’ai eu du mal à te les présenter, et finalement je me rends compte que j’ai été faible de te les présenter. Parce que maintenant il va falloir que je leur explique pourquoi on ne voit plus papy.

 

J’ai mal, et il ne faudra pas leur montrer. Non Papa, je n’ai pas envie de me battre contre ta vie, contre les gens dans ta vie, qui raconte n’importe quoi sur moi à tout un village ! Je ne suis pas une honte, par contre ta belle fille en est une. Tu as surement fais le mauvais choix… Mais jamais je ne te le reprocherais, j’ai mal, mais c’est ton choix.

Voila, ca avait besoin de sortir, parce que finalement depuis 2 nuits je ne dort pas à cause de ta vie papa.

Je t’aime, mes nos chemins s’arrêtent ici d’aller ensemble dans la même direction. Même si un jour tu revenais vers moi je ne bougerais pas, et ne ferais aucun signe pour t’encourager. J’ai eu trop mal.

Bonne et belle vie malheureuse mon père. Mon géniteur.

Publicités

4 réflexions sur “ADIEU…

  1. En lisant ces lignes je crois lire un bout de mon histoire…
    Prendre la décision de retrouver un parent est difficile, prendre la décision de rompre avec est à mon goût encore plus difficile mais cela est parfois nécessaire à notre vie…. la vie construite sans eux.
    Je te souhaite beaucoup de courage pour ce moment douloureux… Je te souhaite de trouver la sérénité!
    Biz

  2. Bon courage à toi !!
    Je comprend un peu ce que tu peux ressentir même si, moi, j’ai décidé de ne jamais reprendre contact avec mon géniteur justement parce que je sais qu’il n’apporterait que de la misère dans ma famille et donc qu’il n’y a pas sa place…
    J’espère que ton coeur réussira a oublier ce passage de ta vie et que tu arriveras à continuer à te construire sans lui !
    Dis toi qu’au moins, tu auras essayé…

    courage

Tu veux en parler ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :