[Réponse à Dexterina] 6 ans. Tu es toujours là.

Réponse au blog de Dexterina, au sujet de l’IVG.

Pour celles et ceux qui auront lu mon autre article effacé depuis, sachez que non mes positions n’ont pas changé, l’avortement pour moi n’est pas bien gérer, ni par les médecins, ni par les patientes, ni par les façons de parler de contraception.

Il y a maintenant 6 ans, j’ai subit un viol. On va utilisé les mots n’est ce pas ! Un viol par un ami, mon meilleur ami. J’étais seule, j’avais 18 ans, j’étais perdue, je revois chaque microseconde devant mes yeux toutes les nuits. J’en fait encore des cauchemars.

Je revois aussi, ces secondes que j’ai vécue comme une honte… Oui j’ai honte d’avoir avorté quand je vois mes merveilleux et magnifiques enfants.

Honte pourquoi ? Parce qu’après tout au fond de moi ce bébé je le voulais. Mais je savais que je pourrais pas le regarder sans un lueurs de larmes.

Venant en à MON POINT DE VUE. Tant pis s’il est choquant, outrageant !

Je travail donc dans un cabinet de gynécologie, ou chaque jour est pratiqué entre 1 à 4 IVG par jour.

Je trouve cela énorme. Et ça l’est !

Sur toutes ces jeunes femmes, beaucoup font des IVG parce que la pillule c’est cher. (Et oui, vous pouvez trouvé cela abusé, mais elles le disent et jusqu’au médecin !).

D’autres, font parti de ces femmes qui n’ont pas le choix, pillule qui ne fonctionne pas, oublie de temps en temps, sévices etc…

En fait, pour moi il y a celles qui après l’avortement ont une réflexion, et ne recommencerons certainement jamais (ou vraiment jouerons de malchance si la pillule ne fonctionne pas et tout autre cas de pas fait expres !) Et il y a celle qui n’ont aucune reflexion et avorte comme une envie de pissé !

Ca vous gene hein d’entendre ca ! Maus putain c’est le cas ! Y’en a peut etre pas beaucoup, mais il y ‘en a qui pense que l’avortement est tellement un droit qu’apres tout on l’utilise ! Mais merde et encore merde ! C’est un bébé qu’on tue ! Un bébé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Voila.

Publicités

31 réflexions sur “[Réponse à Dexterina] 6 ans. Tu es toujours là.

  1. C’est ton avis et il est légitime puisqu’il est tien. Ce que tu as traversé est juste horrible.
    Après je suis d’accord avec le commentaire laissé mar Mowgouaille sur ton billet d’origine : il peut y avoir tout un monde entre le paraitre, entre les mots, et entre le véritable ressenti de la femme. L’être humain est complexe, entre le deni, le refus de la réalité, la honte, la peur…ça peut ressortir de bien des manières qui de l’extérieur paraissent chelou….
    C’est pas parce qu’on n’a pas de raison « valable » à tes yeux que c’est du confort…Les 60% de confort c’est ton interprétation des chiffres du cabinet où tu travailles, interprétation que tu as le droit d’avoir hein (encore heureux), mais qui ne serait pas mienne je pense.
    En tout cas ça doit être très dur pour toi de travailler là alors que tu es en désaccord profond avec l’avortement. Tu penses à changer (avant que ça te « bouffe ») ?

    • Alors :

      1) Je ne pense pas changer, et ca ne me bouffe pas !
      2) J’aime mon travail et rassurer autant ces femmes malgrés le fait que parfois je ne les comprends pas !
      3) C’est mon interprétation, mais croyez moi ! Il y a bien des femmes qui en abuse ! Et à l’époque ou des femmes se sont battus pour avoir l’avortement comme un droit c’est parce que justement nous manquions de contraceptif ! Ce n’es tplus le cas aujourd’hui !

  2. toi je t aime !
    je suis pour en certains cas, viol, inceste, risque pour maman/bébé…
    Sinon oui j ai aussi « connue » des filles qui faisaient des IVG comme on change de chemise.. (non pas tous les jours hein, mais trop souvent par mois.. .)

    D.

  3. j’ai pas suivi ce qu’il y a eu (mais j’ai bien vu qu’il y avait un soucis)
    j’ai lu ton 1er article, qui m’avait touché, et qui disait des choses vraies: oui certaines femmes avortent comme on chance de chemises
    pas toutes et heureusement
    apres pour ou contre l’avortement: chacun son avis, chacun son droit
    moi je suis pour: pour toutes les femmes n’ayant pas le choix (pas prete, pas le bon moment, violée,….), pour celles qui en ressortiront changées

  4. Je vois qu’il était plus simple pour toi de tout réécrire. Je suis heureuse de voir que tu n’avances plus de chiffres erronés.

    Maintenant, une seule chose : tu ne tues pas un bébé. A moins de n’avoir pas bien écouter mon gyneco, il ne s’agit pas d’un bébé. Il s’agit d’un embryon. Tu pourras y mettre toute la dimension que tu veux, ça n’est pas un bébé. Ces propos sont rétrogrades, et ils valident les thèses des anti-avortements.

    Et non l’avortement n’a pas été autorisé à l’époque ou les femmes manquaient de contraception. C’est historiquement et juridiquement faux. L’avortement a été autorisé parce qu’il évitait que des femmes se mettent en danger, et qu’il est légitime que dans certaines situations, les femmes aient le CHOIX.

  5. C’est vrai que parfois, certaines femmes abusent de l’avortement… J’ai des copines qui l’ont fait plusieurs fois parce qu’elles étaient distraites avec leur pilule, dans ces cas là, ça me gêne… Mais je rejoins Matahari31, il est effectivement légitime que dans certaines situations, les femmes aient le choix…

      • Et toi qui voit justement des femmes dans ces situations, c’est dû à quoi? un manque d’information? d’éducation? de sensibilisation?… ça me parait tellement fou!

      • Alors en période d’été, c’est un peu décuplé ici les IVG…

        Certaines de simple oublie en vacance, et puis voilà, elle savent qu’elles n’asusmerais pas, mais on ne les revoit pas.
        D’autres ce sont des petites jeunes a qui ont a pas vraiment parler de contraceptif plus simple que la pillule qui peut s’oublie comme l’implant ou l’anneau !

        D’autres c’est vraiment de l’abus, elles en sont au 5 ou 6 eme en moins d’un an !

        D’autres c’est parfois la culture, elles ne prenent pas de contraceptif pour la religion et derriere le dos de leur mari avorte.

    • Je ne partage pas ta position mais j’ai lu ton premier article, il était dur, j’ai préféré ne pas commenter mais j’ai eu une grosse pensée pour toi et ce que tu as vécu.

  6. QueLqu’un s’est interrogé 2 sec sur ces femmes qui en « abusent » soit disant? Les études sérieuses montrent quelles ne sont qu’un infime pourcentage des femmes qui avortent mais elles sont toujours utilisées par ceux qui voudraient interdire ce droit fondamental.

    Les termes « avorter tous les mois » ou encore « IVG de confort » ne sont que des termes politiques destinés à manipuler l’opinion publique.

    Imaginons qu’avec de tels arguments, l’IVG soit interdit ou a tout le moins restreint. Imaginons qu’une femme souhaite se faire avorter après un viol. Si on suit vos arguments, et puisqu’il faut justifier de tout même lorsqu’il s’agit d’un DROIT, devra-t-elle PROUVER qu’il s’agissait bien d’un viol?

      • Comment tu restreins? Tu demandés quoi? Un justificatif de contraception? C’est un droit et un choix, pas une obligation.

        Quelles limites tu mets? Pas plus de 2 avortements par an? Et si tu te fais violer 3 fois, pas de bol?

        Il faut comprendre que les restrictions que tu entends sont uniquement morales, donc subjectives, donc soumise à interprétation. Et surtout qu’elles peuvent contraindre le droit en question. Et que toi moi ou n’importe qui on pourrait alors se retrouver devant un médecin qui te JUGE. C’est ce qu’il faut à tout prix éviter sur cette question.

    • en parlant de cette minorité, je ne dis pas vouloir l’interdiction de l’IVG
      on a ce droit et il faut le garder
      le soucis n’est pas quand arrive 1 IVG, mais quand une femme se presente plusieurs fois pour un IVG, il faut peut etre voir le pourquoi
      l’IVG est une solution pour un moment precis et non une contraception a part entiere, et c ce que denonce (en partie, a mon sens) mommyanonymouss
      et je peux comprendre qu’elle pense en avortant « tuer un bébé », c sa vision à elle
      des les 1ers jours de mes grossesses, ce sont mes bb, meme si biologiquement ce ne sont QUE des foetus (et j’en suis a 5grossesses officielles, mais avec seulement 2enfants 😥 )
      les femmes qui se sont battues POUR le droit à l’avortement, ce sont AVANT battues POUR le droit a la contraception, comme quoi on ne peut dissocier les 2; donc il y a un travail à faire sur ca

  7. Bon aller, je commente!
    Je n’ai pas eu a subir ça et j’en suis très contente.
    C’est normal de pouvoir avoir le choix et de pouvoir avorter!
    Mais je suis d’accord avec toi pour ce qui est de l’avortement ‘à oiutrance’ (désolée je ne vois pas comment le dire autrement). J’ai connu une fille comme ça, qui avait avorté 6 fois en un an. La raison? ‘Je suis jeune, je m’amuse, pas envie de me prendre la tête avec la pilue et les capotes j’aime pas ça’… Je suis désolée, mais ça perso, ça me fout en rogne quoi! L’avortement comme moyen de contraception ça m’embête. Parce que ça existe vraiment ce genre de personne, quoi qu’on en dise!
    Sinon j’ai lu tes deux articles, et franchement, je ne sais quoi te dire… Un viol c’est déjà dur…alors tout ça… ❤

  8. mais qu’est que cela peut il te faire qu’une minorité en abuse ? Ce que tu as vécu est affreux et cela m’a touchée profondément mais cela ne te donne en aucun droit celui de juger celles qui le prennent si légèrement. Il n’est pas et j’espère qu’il ne sera jamais possible de restreindre ce choix. Tu as ta position et j’ai la mienne (malgré le fait que je sais pertinnement que je n’avorterai jamais perso). Je pense que mon ancien commentaire t’as choquée et je m’en excuse j’ai été un peu rude mais on ne peut pas souhaité à des enfants de subir les pots cassés. A chaque cycle on peut tomber enceinte, donc il faudrait arrêter la contraception car on tue un enfant potentiel, il faut faire attention à ses propres mots, tu vas trop loin. Par contre je suis contre l’IVG à 22 semaines (sauf si souffrance du foetus ou non viabilité et handicap grave) comme cela est permis dans certains endroits du monde car ce foetus à quelques semaines près est un bébé presque viable et cela je trouve cela aussi odieux que cruel. Je sais où sont mes limites pour accepter une IVG. Voilà, je suis désolée si je n’ai pas été plus cool lors du rpemier com.

  9. Je pense que si pour commencer les ados avaient des cours de sexualité plus poussé en 6ième et 5 ième cela aiderai sans doute beaucoup de jeune fille. Toutes les pilules ne sont pas remboursé à 100% , mais le préservatif est évident à utiliser. Mes enfants de 12 et 16 ans savent les risques de relation sans capot, je leur ai expliqué. Nous aurions moins de jeune fille enceinte et obligé d’avorter. L’avortement est nécessaire dans notre monde actuellement. Nous ne devons pas fermer les yeux. Puis si des jeunes filles avortent souvent, ne faut il pas mieux que de retrouver des enfants dans la rue ? Nous devrions toutes être consciente des risques en faisant l’amour et l’expliquer aux enfants sans détour.

    Je remercie la pilule et l’avortement de sauver des vies , car un enfant non désiré ne peut que souffrir et détruire les vies tout autour de lui.

    Maryse

    www;bricole-et-parlotte.com

  10. Pingback: L’ IVG et Nous « dexterina

  11. Bonjour, eh bien je vois que ce sujet est tjs animé!
    Punaise! Quand je te lis et que tu dis que certaines femmes en sont à 5 ou 6 IVG par an , j’hallucine!!
    Je suis d’accord avec toi sur certains points, je pense qu’effectivement, CERTAINES (donc pas toutes) femmes utilisent l’IVG comme « contraceptif », j’ai déjà entendu des discours qui m(ont choqué sur cette idée là. Je ne pense pas qu’aujourd’hui ce soit à cause de la désinformation car je pense qu’avec toutes les pubs à la télé ou placardées un peu partout les jeunes sont au courant!
    J’ai subit une IVG étant plus jeune, et j’avoue que ça n’a pas été facile pour moi car lorsque j’y pense je me dis que j’aurais un enfant de tel âge… mais j’étais vraiment trop jeune, ma mère n’a pas voulu que je prenne la pilule à 17 ans et capote craquée! Pas de chance! Etant en campagne reculé, je ne connaissais pas les planning familiaux ou la pilule du lendemain!
    Un mec qui n’assumait rien que derrière sa mère alors que militaire (on les imagine un peu plus sûr d’eux!!) elle propose à ma mère de payer pour l’avortement! J’ai été tellement choquée que je voulais le garder ce bébé! Mais après j’ai pensé à sa vie et elle n’aurait sûrement pas été belle. Alors oui, j’ai avorté mais c’était un embryon, pas encore un bébé donc j’essaie de relativiser! Mais on a tjs un moment de doute même 12 ans après…
    Je pense que l’IVG n’est aujourd’hui juste pas bien encadrée, il y a je pense des jeunes filles qui ont besoin de ce recours mais effectivement pas dans des cas d’abus comme tu le dis.
    Travailler dans ce milieu ne doit pas être évident et je comprends ton point de vue mais j’estime que personne ne devrait juger les opinions des autres. Tu as le droit de penser ce que tu penses, ce n’est pas pour cela qu’on ne peut pas être tolérant vis-à-vis des autres…
    Voilà, j’espère ne pas t’avoir blessée, c’est mon avis et j’aime beaucoup ta personne 😉

  12. Pingback: Dans une autre vie ... mais il est ou le confort d'une IVG ?

  13. Bon alors comme j’ai expliqué à Dexterina, j’y ai été peut être été un peu fort dans mon blog, mais j’avoue que certains commentaires m’ont fait mal. Je ne dis pas que tes propos étaient faux ou déplacés, je dis juste que moi, j’ai tenues ces propos, pour qu’on croit que j’allais bien, qu’on me foute la paix, qu’on ne me pose plus de question. J’ai eu un gynéco suffisamment intelligent pour m’expliquer qu’un avortement est légal jusqu’à 12 semaines parce que l’embryon n’a pas de connexion nerveuses suffisantes pour souffrir ou même avoir une conscience. Avorter avant 8 semaines revient à tuer une fleur. Je sais que ça peut être douloureux de l’entendre, surtout après ce que tu as vécu. Mais c’est ainsi…

    C’est bien de pouvoir débattre dans le calme et la sérénité et je trouve que ce débat c’est globalement bien passé. Je ne suis pas d’accord avec toi, rien ne m’empêche de t’écouteret d’essayer de comprendre…

    Voilà j’espère que ce sera plus claire pour toi et que les choses seront plus facile à entendre du coup

  14. Pingback: « L’avortement de confort » ? expression de merde ! | C'est quoi ce bruit ?

  15. Putain (pardon mais…), on ne pourra JAMAIS avoir une discussion calme et sensée avec qui que ce soit quand le sujet principal est l’avortement. C’est un sujet bien trop sensible ! Je ne dis pas qu’il ne faut pas en parler du tout, non, mais c’est comme manger du cheval (désolée pour la comparaison mais c’est vrai), ce sera TOUJOURS soumis à la controverse.

    Tu vois, par exemple, dans le fond je suis plutôt d’accord toi (et puis quoi ? L’avis des autres on s’en tape un peu quand on a des convictions, non ?) car je te fais totalement confiance lorsque tu parles de ton expérience en tant que salariée dans un cabinet de gynécologie. Après tout, qui serais-je pour dire qu’il n’existe pas de femmes qui avortent comme elles enfilent une culotte propre au quotidien ? Je n’y connais rien, je travaille dans un lycée moi, pas entourée de gynécologues.
    Bien sûr que la pilule est chère et en plus elle provoque des soucis de santé hyper contraignants, c’est notamment ce deuxième facteur qui me font m’en dispenser (je suis un cas particulier aussi, il faut le dire). Si je tombe enceinte ? J’ai 26 ans, en couple depuis 7 ans, une chambre en plus et un boulot, bien sûr que je garde l’enfant même si ce n’était pas du tout prévu dans un futur très proche. Cependant, et c’est avec ce point que je suis en désaccord avec toi (cela dit là aussi on s’en fout de mon avis finalement, rapport à ce que j’ai dit plus haut), ça ne sera pas parce que je suis contre l’avortement. Je suis de celles et ceux qui considèrent le foetus comme un « amas de cellules » (pour reprendre des termes déjà évoqués). Si j’étais tombée enceinte adolescente ou même pendant mes études, il est totalement évident que j’aurais avorté. Non sans traumatisme. Peut-être, je ne sais pas, avec des si on met Lutèce en amphore (référence Astérix inside).

    Sans déconner, je ne vois vraiment pas où est le problème quand on dit les choses telles qu’elles sont, qu’importent les raisons. OUI, certaines femmes avortent comme un claquement de doigt, certaines sont traumatisées, d’autres pas, CHAQUE CAS EST UNIQUE. Alors pourquoi polémiquer ? De toute façon c’est comme l’humour noir, les blagues racistes ou misogynes, tu peux en rire toujours mais pas avec tout le monde.

    Le politiquement correct, toujours le même problème…

Tu veux en parler ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :